Rechercher
  • Catherine Hargreaves

Rencontre avec B., Phœnix art space 23/11

Dernière mise à jour : 7 janv.

B. est administratrice à la Phœnix art space, a charity, une association qui gère des ateliers d'artistes et 2 galeries.

Elle m'explique que l'impact du brexit pour les artistes est très réel que ce soit pour la vente de leur art, l'achat de matières premières qui viennent d'ailleurs ou la création d'œuvres internationales. Elle me raconte plusieurs cas très concrets d'artistes impactés par le brexit. J'ose enfin enregistrer les rencontres, je suis par contre encore très loin de les prendre en photo ou de les filmer.


B. est très pessimiste sur le futur et me raconte que dans le quartier - qui me semblait pourtant assez aisé - les banques alimentaires fonctionnent à fond et qu'il y a de plus en plus de personnes qui ont un boulot qui ont besoin de ces banques. Pour ce qui est du Brexit elle m'explique que selon elle, beaucoup ont voté espérant faire partie de cette classe de nantis rêvant d'un âge d'or, voter aurait été comme prendre un billet à la loterie.

La réalité a été complétement réinventée et le spectacle du gouvernement depuis que je suis ici continue à être de plus en plus affligeant.


Forgive me, forgive me, forgive me...



13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

C. est d'origine nigériane et aime aussi beaucoup Bristol. Il aime son cosmopolitisme et la gentillesse de ses habitant.e.s. Il habitait avant à Cardiff et il trouve que les gens ici sont plus "éduqué