Rechercher
  • Catherine Hargreaves

22 Lewes Crescent

Dernière mise à jour : 10 janv.


Il va bien falloir faire le chemin jusqu'au bout et voir la maison de mes grand-parents sans pouvoir y rentrer. J'espère vraiment qu'on me laissera rentrer dans les jardins privés par contre. J'ai peur de ne trouver que de vieux riches méfiants. Lewes Crescent est peut-être l'un des endroits les plus riches de Brighton mais ma grand-mère était issue de la working class, elle a été abandonnée puis reprise trois fois par ses parents, adolescente elle a dû rester très longtemps alitée à cause d'un problème de dos. Pendant la guerre, elle est tombée follement amoureuse d'un pilote qui est mort en service. Elle chantait très bien, a voulu être chanteuse mais était incapable de retenir les paroles, elle est devenue coiffeuse à la place et a rencontré mon grand père avec qui elle s'est mariée puis mon père est né en1943. Mon grand-père n'a pas connu sa mère, on ne saura jamais si elle l'a abandonné ou si la famille de son père, mon arrière grand-père donc, l'a forcé à le faire. Annie MacNeil était écossaise, elle s'est mariée avec mon arrière grand-père, un officier de la marine alors qu'elle était enceinte mais n'aurait pas supporté vivre dans le Sud, serait retournée avec son fils à Glasgow, là, des tantes auraient récupéré le bébé, mon grand-père, et elle serait partie au Canada puis revenue. On ne saura jamais si elle a volontairement abandonnée son fils, si les tantes lui auraient laissé de l'argent en échange ou l'auraient forcée à l'abandonner. Mon autre sœur sans connaître toute cette histoire a appelé ses enfants Annie et Neil.

Mon grand-père, toute sa vie, croyait que sa mère était morte, une semaine après sa mort, on lui aurait dit la vérité...

Les histoires d'abandon ont continué puisque mon père a abandonné son premier fils, il refuse obstinément de me donner des détails qui me permettraient de laisser une lettre dans son dossier d'adoption si jamais ce frère voulait me rencontrer. Je lie mon voyage ici à Rachel mais je ne sais pas si ce frère inconnu joue un rôle dans la quête que je fais aussi. Les histoires, les mensonges, les mythes, les retours à la réalité... J'en parle longuement au téléphone à Adèle, elle me parle du film "Nous", d'Alice Diop qu'elle vient de voir et comment au début, sa sœur lui dit qu'elle a peut-être fait ce film parce qu'elle n'avait pas pu filmer sa mère. On parle de Carré 35 aussi, sublime film d'Eric Caravaca qui évoque le rôle de la mémoire inconsciente malgré l'absence d'image et les mythes et mensonges dans lesquels on s'enferme pour le pire et le meilleur. Regarder les dysfonctionnements familiaux peuvent-ils nous éclairer sur les dysfonctionnements de société?

Alors que Rachel était en fin de vie, mon père qui avait plus de 70 ans a pété un plomb, a quitté de façon très violente ma mère, s'est remarié et nous a forcé à vendre notre maison d'enfance pour pouvoir vivre sa nouvelle vie comme il l'entendait, c'est à dire s'arranger pour ne pas avoir un partage équitable des biens avec ma mère qui vit en HLM aujourd'hui alors qu'il s'est racheté une maison. Aujourd'hui, sa nouvelle vie s'effondre et il est à nouveau en train de divorcer, tout détruire lui a-t-il vraiment servi à quelque chose?


Ma grand-mère était venue me voir dans mon tout petit studio à Paris sous les toits, j'avais 18 ans et j'avais quitté le foyer familial depuis deux ans. Je l'avais emmenée au théâtre et au cirque, et elle tapait les pieds d'excitation au moment des applaudissements. Le matin elle me regardait dormir sur le matelas à côté du lit en attendant que je me réveille puis elle me racontait comment pendant des années elle avait vécu dans le même genre d'espace avec sa mère et comment elles s'organisaient pour que ça soit vivable. C'est une femme à qui on peut reprocher beaucoup de choses, j'ai pourtant de bons souvenirs.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

C. est d'origine nigériane et aime aussi beaucoup Bristol. Il aime son cosmopolitisme et la gentillesse de ses habitant.e.s. Il habitait avant à Cardiff et il trouve que les gens ici sont plus "éduqué