Rechercher
  • Catherine Hargreaves

Bristol

Dernière mise à jour : 3 mars

Je dois à regret quitter Sheffield mais j'ai des rdvs à Bristol que je ne veux absolument pas manquer. Je me sens toujours malade par contre, mes auto-tests sont négatifs. J'ai de moins en moins d'argent alors je décide d'aller à Bristol en bus, je regrette, il aura plus de 5 heures de retard.

Je décide le lendemain d'aller à l'hôpital tellement je suis mal, je ne sais plus quoi faire de ma fatigue. Ca fait plusieurs jours que j'essaie de voir un médecin mais c'est très compliqué ou cher si on est pas inscrit.e dans le système. Si on est inscrit.e, on n'a rien à payer sinon il faut aller dans le privé et ça coûte près de 100 euros la consultation. Aujourd'hui, la France me manque... La dernière possibilité qui me reste ce sont les urgences. Au moins je vais pouvoir voir la NHS de l'intérieur. Ca sera pas la première fois ceci dit. Rachel avait déjà montré quelques signes inquiétants annonçant ce qui allait lui tomber dessus, je me rappelle qu'elle ne m'avait pas reconnue au premier regard en revenant une fois de vacances en Croatie, elle s'était perdue sur une aire d'autoroute et n'avait pas pu retrouver la voiture une autre fois mais je n'aurais jamais imaginé ce qui allait se passer à Bath qui se trouve à quelques kilomètres de Bristol. On prenait notre petit déjeuner côte à côte dans la cuisine, quand elle s'est mis à attraper des mouches invisibles autour d'elle avec les deux mains. Ca m'a fait rire et juste à ce moment là, elle s'est mise à avoir une crise d'épilepsie. Je n'avais jamais vu de crise d'épilepsie de ma vie, c'était la panique dans toute la maison. On appelé les urgences qui sont venues très vite. Je me souviens que mon père qui commençait aussi à montrer des signes de ce qu'il allait nous faire subir plus tard s'est mis à crier et insulter la standardiste parce qu'elle posait à son goût trop de questions. On a retrouvé Rachel à l'hôpital et je n'avais jamais vu un personnel médical être aussi gentil et attentionné. Ma mère qui avait travaillé à la NHS me disait qu'effectivement c'était une des caractéristiques de l'hôpital anglais.

Quand je suis arrivée à l'hôpital de Bristol après un voyage d'une heure en bus (j'ai vu plusieurs croix de saint-georges en banlieue de Bristol), j'ai reconnu tout de suite leur gentillesse, ils m'ont demandé mon nom, pourquoi j'étais là et je n'avais aucun papier à fournir, ils se sont excusés en me disant que j'en aurais au moins pour 4h. La salle d'attente était pleine, le couloir aussi, iels étaient clairement débordé.e.s. 6h plus tard, j'ai pu voir une médecin absolument adorable qui m'a dit que j'avais passé le pire, elle m'a donné une ordonnance et je suis repartie, rien à payer, rien à signer. Les soins en Angleterre sont pour toustes et gratuit. Pour combien de temps encore?



2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

C. est d'origine nigériane et aime aussi beaucoup Bristol. Il aime son cosmopolitisme et la gentillesse de ses habitant.e.s. Il habitait avant à Cardiff et il trouve que les gens ici sont plus "éduqué